Blog

L’avenir du monde professionnel se fera à distance et sera mondial et collaboratif

Cela fait plusieurs années que le nature du travail change. 2020 a été un catalyseur accélérant ce processus.

La crise de la COVID-19 n’est qu’une partie d’une transformation influencée par une mutation du paysage social et géopolitique.

Mondialisation ou nationalisme ? Masse salariale ou travailleurs indépendants ? Télétravail ou vie de bureau ? Une nouvelle normalité ou un retour à la normale ? 2020 nous a apporté plus de questions que de réponses. Ce sont ces thèmes que nous allons aborder dans cet article.

Mondialisation ou nationalisme ? 

D’après Bloomberg, malgré l’importante couverture des taxes à l’importation et des guerres commerciales par la presse, le commerce international reste le moteur de la croissance économique :

“Alors que Trump érige de nouveaux obstacles au commerce, le reste du monde lui répond en baissant leurs barrières.

  • Un accord européen avec le Japon est entré en effet cette année, et un autre avec le Canada a été mis en place l’année dernière
  • Le Japon ainsi que dix autres pays du Pacifique ont procédé à la mis en place du partenariat transpacifique.
  • En Afrique, un accord de libre échange à travers le continent est en train d’être instauré.”

D’après McKinsey, la technologie et les services sont les vrais acteurs de cette croissance :

La mondialisation est en pleine transformation. Pourtant les débats publics concernant le commerce se concentrent plus souvent sur le passé que sur le futur.

Les services transfrontaliers se développent 60% plus rapidement que la vente de produits. Ils génèrent aussi une valeur économique bien plus importante que ce qui est indiqué par les statistiques du commerce traditionnel. ”  

Dans un entretien au sujet de son nouveau livre, The Ages of Globalization, le professeur Jeffrey Sachs explique :

“La globalisation ne disparaitra pas. La quantité de téraoctets circulant à travers le monde est inimaginable et augmente rapidement. Fondamentalement, les technologies de communication et de transport sont les moteurs de la mondialisation. Cela ne va pas changer. L’ère du numérique sera de plus en plus mondial. Peut-être que nous travaillerons de chez nous, mais je peux vous garantir que, dans ce cas, nous collaboreront à travers le monde.

Masse salariale ou travailleurs indépendants ?

Une approche collaborative est nécessaire pour faire face à la complexité des défis du commerce moderne. Il est peut probable que des personnes travaillant seules puissent les surmonter.

Dans le livre Rebel Ideas, Matthew Syed souligne le fait que le passage du travail individuel au travail d’équipe est la tendance la plus importante de la créativité humaine.

Il base son argument sur les observations irréfutables suivantes :

  • Dans les domaines de la science et de l’ingénierie, 90% des articles sont maintenant écrit par des équipes.
  • La plupart des brevets sont désormais donnés à des équipes, et non pas à des individus.
  • Il y 25 ans de cela, la majorité des fonds de capitaux étaient gérés par les des individus. Aujourd’hui, ils sont majoritairement gérés par des équipes.

Il est évident que, dans beaucoup d’industrie, le succès sera basé sur le travail d’équipe, même si le télétravail et le système du travail indépendant ont changé la nature des relations contractuelles. 

Même le modèle d’Hollywood, qui est basé sur la création d’équipes temporaires comportant les meilleurs talents pour un projet spécifique, fonctionne avec succès grâce à la communication et à la collaboration.

Nick Milton, un consultant en gestion des connaissances, explique :

“Pour un professionnel du savoir, votre valeur professionnelle est liée à votre capacité à apprendre, à utiliser ces nouvelles connaissances et à les partager aves les autres, pas à la quantité de choses que vous connaissez.

Découvrez notre eBook : Remote Learning 101

C’est notre bible de la formation à distance. Elle explique pourquoi elle est importante, comment la mettre en œuvre, et quelle technologie est nécessaire pour y parvenir.

En savoir plus

Télétravail ou vie de bureau ?

La question professionnelle qui a engendré le plus de tweets et qui a fait couler le plus d’encre lors des derniers mois est celle de la pérennisation du télétravail.

Même s’il est très peu probable que la totalité des travailleurs passent au télétravail, l’augmentation rapide du nombre de travailleurs intellectuels choisissant le télétravail est impressionnant.

Les travailleurs (dans la plupart des cas) l’apprécient de plus en plus, ils semblent s’y adapter de mieux en mieux et les entreprises progressistes accueillent ce changement à bras ouverts.

Les travailleurs l’apprécient de plus en plus

En effet, McKinsey reporte que 80% des travailleurs apprécient le télétravail.

Presque un tier des travailleurs interrogés par PricewaterhouseCoopers ont indiqué qu’ils préfèreraient ne jamais retourner au bureau, alors que 72% ont indiqué qu’ils souhaiteraient ne pas être au bureau au moins deux jours par semaine.

D’après Wells Fargo et Gallup, 42% des travailleurs ont une opinion favorable au télétravail, alors que 14% en ont une opinion négative.

Nos performances en télétravail s’améliorent

Les statistiques prouvent que la peur commune d’une baisse de la productivité n’est pas fondée.

McKinsey reporte que 41% des travailleurs disent être plus productifs quand ils travaillent de chez eux, et 28% disent y être aussi productifs que lorsqu’ils sont au bureau.

D’après Korn Ferry, deux tiers des travailleurs disent être plus productifs quand ils travaillent de chez eux.

C’est dans le secteur de la technologie que l’on trouve les meilleurs résultats avec 53% de technologues qui trouve qu’un des bénéfices du télétravaille est la hausse de la productivité.

Les entreprises l’accueillent à bras ouverts

Un des signes les plus important du succès du télétravail est le fait que les entreprises l’encouragent et le rendent plus facile à long terme.

Les plus grands du secteur de la technologie voient bien les bénéfices du télétravail et suivent la tendance, comme l’indique l’article de Forbes suivant :

“Salesforce Google, Facebook, Spotify, Slack, Shopify, PayPal et Uber ont tous informé leurs employés respectifs qu’ils peuvent continuer à travailler chez eux jusqu’à la fin de l’année ou jusqu’à l’été prochain. Certaines entreprises, comme Twitter, Square et Zillow, ont fait comprendre que leurs employés pouvaient rester en télétravail aussi longtemps qu’ils le souhaitaient.”

Beaucoup de commentaires du télétravail se concentrent sur les économies que les grandes entreprises peuvent faire sur leurs locaux. Mais, comme le souligne le magazine HR Director, les bénéfices du télétravail sont bien plus importants et profonds qu’une simple réduction de la taille des grands sièges sociaux.

Les dirigeants HR vont aussi commencer à réaliser, si ce n’est pas déjà le cas, que les équipes globales travaillant à distance ont d’important avantages.

Plus particulièrement, les équipes en télétravail sont plus efficace, et quand elles sont mondiales, elles apportent des perspectives précieuses dans les marchés locaux, ce qui peut fortement améliorer les performances d’une entreprise.

Et pour finir, quand les entreprises s’ouvrent au télétravail, cela représente une réserve de talent beaucoup plus grande.”– HR Director Magazine

L’avenir du monde professionnel se fera à distance et sera mondial et collaboratif.

Travailler à travers les frontières et les fuseaux horaires est devenu possible grâce à la technologie. La pandémie mondiale a accéléré l’adoption de cette technologie et les employeurs s’ouvrent, plus que jamais, au télétravail.

Le commerce international dépendra de plus en plus sur la capacité des équipes à travailler au-delà des différences culturelles. A l’instar des équipes locales, les équipes travaillant à distance font face à des tensions culturelles qui peuvent saper son succès, peu importe le talent de l’équipe ou la qualité des technologies utilisées.

Les institutions qui s’attaquent à ces tensions culturelles peuvent libérer le pouvoir perturbateur de la diversité au sein des équipes travaillant à distance, menant à une augmentation de la productivité, de l’innovation et de croissance. Des équipes qui ne risquent pas d’échouer à n’importe quelle initiative à l’échelle de l’entreprise.

Learnship aide les équipes mondiales à s’attaquer à leurs tensions culturelles et recueillir les fruits de leur diversité en améliorant leurs compétences linguistiques professionnelles, leur intelligence culturelle et leurs capacités à communiquer.

Learnship Sprint wins Brandon Hall Award