Blog

9 conseils pour faire des affaires en Chine

three people in a meeting

Les erreurs de communication et les barrières linguistiques coûtent cher aux entreprises. Pourtant, les dirigeants s’intéressent peu au problème.

Selon un rapport de l’Economist Intelligence Unit – une unité de recherche commerciale du magazine The Economist – près de la moitié des 572 cadres supérieurs interrogés ont admis que les malentendus et les “messages perdus à la traduction” ont mis un terme à d’importants contrats internationaux pour leurs entreprises. Et 64 % d’entre eux ont déclaré que le manque de compétences en matière de communication a eu un impact négatif sur leurs projets d’expansion internationale.

Le pays le plus peuplé, et le troisième plus grand au monde, est intrinsèquement lié aux manières, au protocole, à l’histoire ancienne et à la culture. Les organisations internationales trouveront de nombreux avantages à faire des affaires en Chine. Cependant, il y a quelques obstacles culturels qui doivent être pris en compte pour éviter les malentendus, les conflits et les coûts directs et indirects considérables pour l’organisation.

Même si 75 % des cadres pensent que la capacité de leurs employés à communiquer n’est que moyenne (ou inférieure à la moyenne), 40 % affirment que leurs recruteurs ne sont pas suffisamment formés pour sélectionner des personnes “adaptées aux environnements interculturels”.

La plupart des cadres ne savent pas par où commencer, ou n’ont pas les ressources nécessaires pour aborder la question. Learnship propose des programmes clé-en-main pour aider les organisations à recruter et à développer des talents qui peuvent communiquer efficacement à l’échelle mondiale, avec leurs pairs, leurs clients, leurs partenaires et leurs fournisseurs.

9 conseils pour faire des affaires en Chine

Voici 9 conseils pour s’établir ou faire des affaires en Chine :

  1. Les professionnels chinois s’attendent à ce que vous soyez bien préparé pour votre rendez-vous. Assurez-vous d’avoir au moins 20 exemplaires de votre proposition prêts à être distribués. Notez que les documents de présentation doivent être uniquement en noir et blanc, évitez les couleurs.
  2. Il est particulièrement important de faire la conversation avant de commencer la réunion.
  3. Les professionnels chinois préfèrent établir une relation solide avant de conclure un marché, de sorte que vous devrez peut-être vous réunir plusieurs fois avant d’atteindre vos objectifs.
  4. Il est essentiel que vous gardiez votre calme pendant les réunions. Le fait de causer de l’embarras ou de montrer trop d’émotion pourrait impacter négativement l’issue de la négociation commerciale.
  5. En ce qui concerne la prise de décision, les Chinois ont tendance à prolonger les négociations bien au-delà du délai convenu, pour en tirer un certain avantage. Préparez-vous à cela : acceptez leurs retards et ne mentionnez pas de dates buttoirs. Votre patience sera très appréciée !
  6. En Chine, les gens ont coutume d’entrer dans la salle de réunion par ordre hiérarchique. Soyez donc prudents : ils supposeront que le premier d’entre vous qui entre dans la salle est le chef de la délégation !
  7. Les heures de travail sont de 8h00 à 17h00, du lundi au vendredi.
  8. De nombreux travailleurs chinois font une pause entre 12h00 et 14h00, pendant laquelle presque tout s’arrête de fonctionner – des ascenseurs aux services téléphoniques.
  9. Il est préférable de fixer un rendez-vous pendant les périodes suivantes : d’Avril à Juin et de Septembre à Octobre.

Pour en savoir plus sur la façon dont Learnship peut améliorer la communication professionnelle en éliminant les barrières linguistiques et culturelles, contactez-nous.

Karine Allouche Salanon

Learnship Sprint wins Brandon Hall Award